continuum.

1 Rue Jean Artus, Bordeaux, France

Précédent Fermer Suivant

Performance « À la butée »

Adresse 1 Rue Jean Artus
Bordeaux
France
Horaires Ouvert sur rendez-vous et lors d'événements. N'hésitez pas à nous contacter pour recevoir nos nouvelles (moins d'une fois par mois): continuum33300@gmail.com
CAPILOTRACTÉE 1.1
La performance pour la performance.
La performance n’accompagne pas une exposition. `
La performance n’est pas un « évènement », ni un spectacle.
Ici, des artistes et une commissaire d’exposition tenteront ensemble de faire laboratoire.
————————————————————
Pour bien commencer l’hiver, Continuum, artist-run-space situé dans le quartier du Grand Parc à l’Annexe B (Bordeaux), accueille quatre propositions d’artistes français ou brésiliens, de générations différentes et œuvrant dans des registres distincts.
1ère date : Véronique Lamare et Emmanuel Ballangé, vendredi 8 novembre à 19h30, durée 30 mn
————————————————————
«  Ce lieu n’est pas transformé en décor, ni magnifié.  Il n’est pas mis au service de la danse, et inversement. La danse se confronte au réel, sans séduction, et donne en partage une façon d’être là où rien ne cède à la facilité, mais où la simplicité d’un «  se tenir là »  rappelle à l’essentiel : au fait d’exister ensemble grâce à ce qui nous relie et délie, dans le temps et l’espace. »
Extrait du texte de Julie Perrin, « Relier les traces, faire palpiter le lieu », in Léa Bosshard, Rémy Héritier (dir.), L’Usage du terrain, Paris : GBOD !, 2019, p. 37-51.
————————————————————
À LA BUTÉE
[dispositif de dessin]
Emmanuel BALLANGÉ
Véronique LAMARE
Donner une forme à la rencontre de deux pratiques, qui ne serait fondée ni sur une narration, une illustration, ou une symbolique particulière mais sur le questionnement du geste lui même et de ce qui en résulte. Emmanuel Ballangé et Véronique Lamare vous invitent à assister à ce temps d’expérience, d’où surgissent une forme et un espace communs dont on ne peut savoir à l’avance ce qu’ils seront.
Deux corps se déplacent. L’un dessine, trace, contourne, tandis que l’autre semble guider, contraindre, empêcher. Les lignes tracées forment des compositions non-figuratives, parfois éclatées, parfois resserrées. Partir de ce qui fait différence pour initier la rencontre et non de ce qui serait pressenti comme déjà partagé. Avoir une connaissance de l’autre suffisante pour être dans une relation de totale confiance mais sans être dans une entente trop familière ni intime afin ne pas anticiper les gestes du partenaire et laisser place à l’imprévu, à l’inattendu. S’accorder sur quelques règles simples, le choix des supports, des outils, et travailler de façon immédiate, sans itinéraire ni même point d’arrivée prédéterminés, en une sorte d’errance volontaire. C’est la confrontation des deux corps, parfois augmentés d’objets, qui motive l’action graphique. Cette rencontre, tout en confrontation, duel, jeu, devient point de départ d’une expérience plastique.
————————————————————
Continuum est un artist-run-space autogéré. Les artistes et la commissaire conçoivent les propositions de « CAPILOTRACTÉE » à titre bénévole.