• © Falk Weiss, 2017

    © Falk Weiss, 2017

  • © Goethe-Institut Bordeaux / zeroonefilm

    © Goethe-Institut Bordeaux / zeroonefilm

  • © Goethe-Institut Bordeaux

    © Goethe-Institut Bordeaux

BAG_bakeryartgallery

44 Rue Saint-François, Bordeaux, France

Précédent Fermer Suivant

LES DIMENSIONS ÉCOLOGIQUES ET POLITIQUES DANS L’ŒUVRE DE BEUYS

Adresse 44 Rue Saint-François
Bordeaux
France
Horaires Du mardi au samedi de 11h à 19h, le dimanche de 11h à 15h & sur rendez-vous

Dans le cadre du cycle JOSEPH BEUYS 100 ANS en coopération avec la Bakery Art Gallery.

Désignant un changement de paradigme fondamental du champ sculptural, Joseph Beuys élabore à la fin des années 1960 le concept de sculpture ou plastique sociale qu’il associe à l’idée d’art élargi.

Que représente le concept de sculpture sociale dans la pratique protéiforme de l’art de Beuys ? Une simple dénomination permettant, comme on le fait communément, de distinguer un art engagé dans une pratique sociale avec en toile de fond une problématique écologique ? Ou bien ce terme désigne-t-il des stratégies et des enjeux décisifs induisant de nouvelles formes d’expériences esthétique et écologique ?

Diplômée en sciences politiques et docteure en histoire de l’art, Maïté Vissault est historienne, critique et commissaire d’expositions en art contemporain. Son champ d’investigation est fondé sur une approche sociopolitique de l’art contemporain, ainsi que sur une réflexion portant sur ses enjeux identitaires et curatoriaux. Elle enseigne en écoles d’art ainsi qu’à l’université et publie régulièrement dans de nombreux ouvrages, catalogues et revues en art contemporain. En 2010, paraît aux Presses du réel, Der Beuys Komplex – L’identité allemande à travers la réception de l’œuvre de Joseph Beuys (1945-1986).

À 19h en Facebook Live et en partie en présentiel à la Bakery Art Gallery (jauge limitée).
Inscrivez-vous : info-bordeaux@goethe.de
Évènement en français.
  • © Falk Weiss, 2017

    © Falk Weiss, 2017

  • © Goethe-Institut Bordeaux / zeroonefilm

    © Goethe-Institut Bordeaux / zeroonefilm

  • © Goethe-Institut Bordeaux

    © Goethe-Institut Bordeaux